#VuSurLeWeb n°11

Pour cette nouvelle semaine, j’ai décidé d’intégrer une nouvelle catégorie, nommée « #Publicité ». Aussi, chaque semaine, vous pourrez retrouver trois publicités innovantes, drôles ou complètement ratées issues de différents médias. N’hésitez pas à me faire des retours sur cette nouvelle catégorie (et sur les autres). Et comme d’habitude, je vous souhaite une bonne lecture !




#ACTUALITÉS


∙ Umberto Eco et Harper Lee, ou les adieux au nom de la rose et à l’oiseau moqueur
A quelques heures d’écart, deux grands écrivains ont disparu. Le romancier et philosophe italien Umberto Eco à l’âge de 84 ans et la romancière américaine Harper Lee à l’âge de 89 ans. Harper Lee, on la croisait dans les films sur Truman Capote, son ami d’enfance. Mais on retiendra d’elle avant tout son roman, « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur », prix Pulitzer en 1961 (qui fut jusqu’en 2015 son unique roman publié). L’histoire, profondément humaniste, est encore transgressive pour l’époque: Peck incarne Atticus Finch, avocat dans le sud des États-Unis dans les années 1930, et doit défendre un homme noir accusé de viol. La transgression, Umberto Eco la maîtrise bien aussi. Son roman le plus vendu ans le monde, « Le Nom de la Rose », prix Strega, le Goncourt italien, en 1981, et traduit dans 43 langues. Le récit se déroule en l’an 1327, dans une abbaye d’Italie, où des moines sont retrouvés morts dans des circonstances suspectes. Un des franciscains les plus importants est Guillaume de Baskerville, accompagné du jeune novice Adso de Melk va mener l’enquête sur ces morts mystérieuses alors que l’Inquisition menace leur Savoir.

harper-lee-Umberto-Eco


∙ La petite histoire de la boule à zéro féminine
Si les Egyptiennes se tondaient les cheveux pour se protéger de la chaleur, renoncer à ses mèches est par la suite devenu un geste plus politique. Se raser la tête revenait alors (et encore aujourd’hui) à se débarrasser d’un « attribut féminin » sexualisé pour reprendre le contrôle sur son corps et troubler les logiques de genre. Enfin, quand elles avaient la chance de ne pas y être contraintes… Broadly retrace l’histoire de la boule à zéro féminine, de Jeanne d’Arc à Britney Spears.

Grace Jones at Studio 54.


∙ Le palmarès du World Press Photo 2016 :
Comme chaque année, le World Press Photo dévoile les résultats de son concours de photographie de presse. Le palmarès de cette 59ème édition a été annoncé aujourd’hui et le premier prix revient au photojournaliste indépendant, basé à Budapest en Hongrie, Warren Richardson pour sa photo « L’espoir d’une nouvelle vie ». Son cliché montre un migrant passer un bébé sous des fils barbelés à la frontière entre la Serbie et la Hongrie, le 28 août 2015. Cette année, 5 775 photographes de 128 pays différents ont proposé 82 951 images pour ce concours. Plusieurs prix répartis entre des photos seules et des séries dans des catégories comme Actualité, Nature, Populations, Sujets contemporains, Projets au long cours, Informations générales, Sports ont été décernés en faisant cette année la part belle aux migrants et à la situation en Syrie.Vous pouvez découvrir le palmarès complet sur le site de World Photo Press.

Warren Richardson:World Press Photo 2016
© Warren Richardson / World Press Photo 2016
Sergio Tapiro:AP:World Press Photo 2016
© Sergio Tapiro / AP / World Press Photo 2016
John J Kim:Chicago Tribune:World Press Photo 2016
© John J Kim / Chicago Tribune / World Press Photo 2016



#SOCIALMEDIA


∙ Facebook Music Stories : les liens enrichis iTunes et Spotify enfin déployés : 
Facebook continue de démontrer son intérêt pour la musique et propose maintenant les Music Stories. Ce nouveau format de publication permet de partager des morceaux depuis les plateformes Apple Music et Spotify. L’utilisateur peut, donc, dès maintenant, sur son application Facebook, apercevoir une publication qui intègre le titre du morceau, le nom de l’album et le service où l’internaute a écouté le morceau. À l’aide d’un simple clic, il profite d’un extrait de 30 secondes et peut ensuite conserver le morceau dans ses listes de lectures ou encore l’acheter.


∙ #SiLesHomosParlaientCommeLesHeteros : 
Alors que le buzz autour du hashtag « Si les Noirs parlaient comme les Blancs », n’a pas eu le temps de s’essouffler, dès le vendredi un nouveau hashtag est venu bousculer les clichés sur les minorités. Comme son nom l’indique, #SiLesHomosParlaientCommeLesHétéros reprend les petites phrases de l’homophobie ordinaire et les retourne contre leurs auteurs. C’est triste, mais les sujets ne manquent pas.


∙ Instagram et les artistes-tatoueurs  : 
Pour le recrutement de nouveaux tatoueurs comme pour conquérir de nouveaux clients, de plus en plus de salons de tatouage ouvrent leur propre compte sur Instagram. Followers, likes, bouche-à-oreille… ces nouveaux inscrits rencontre un franc succès en ligne. The Daily Beast a enquêté sur ce phénomène et sur cette petite révolution dans le monde du tatouage.

#DotsToLines #LineArt

A post shared by Chaim Machlev (@dotstolines) on

Yann. #jeykilltattoo #bleunoirtattoo #bleunoirbiarritz #freehandtattoo #blackworkerssubmission

A post shared by jeykill (@jeykill_bleunoir) on



#CULTURE


∙ 100 ans après, Dada hacke le Web :
Né à Zurich en 1916, le Dada fête ses 100 ans cette année. Une belle occasion pour (re)découvrir la folie ce mouvement à travers une multitude de projets mis en place pour le centenaire. Une initiative d’Arte, « Dada-Data », a particulièrement retenue mon attention, car elle  propose un hommage vivant et viral du mouvement, tout en s’adaptant à notre époque. Le webdocumentaire propose une narration moderne, qui restitue l’esprit Dada à travers une expérience intéractive. Des “ Hacktions ” sont à faire par les internautes, sur 5 semaines depuis le 5 février. Par exemple, le « DADA-Block », un bloqueur de publicités web, propose de remplacer toutes les pubs du web par de vraies réclames Dada. « Dadagram », génère des collages avec des photos instagram des internautes. Alors que « Tweetpoésie », compose des cadavres exquis à partir de tweets. Enfin, un anti musée web, le « DADA–Dépôt », exhume des œuvres dadaïstes oubliées.

dada-data-arte

∙ Première connaît déjà les gagnants grâce aux mathématiques :
Les Oscars 2016 se tiendront dimanche prochain et le jeu annuel des pronostics est déjà bien lancé. Le magazine Première a décidé de se prêter au jeu, mais en utilisant les mathématiques. Pour ce la ils ont relevé toutes les récompenses obtenues par les nommés ces derniers mois (pour le film qu’ils défendent auprès de l’Académie, bien entendu), afin d’obtenir le palmarès des Oscars 2016.

Oscars-2016-Statuettes


∙ Décrochez l’Oscar pour DiCaprio dans un jeu vidéo :
Leonardo DiCaprio obtiendra-t-il, enfin un Oscar le 28 février prochain ? L’idée d’une victoire est désormais envisageable puisque le sort de DiCaprio est entre vos mains. Grâce au jeu vidéo Leo’s Red Carpet Rampage, vous pouvez permettre à l’acteur de décrocher son premier Oscar. Le but du jeu est simple : traverser un tapis rouge aventureux afin d’accéder à la victoire. Les épreuves sont multiples et le chemin est semé d’embûches : vous devrez par exemple battre Eddie Reydmane déguisé en femme, tout en essayant d’éviter Lady Gaga, dépasser Michael Fassbender et passer des épreuves bonus folles. Par contre, je vous préviens ce jeu est sponsorisé par la tendinite du poignet !

LeoDiCaprio-Game



#PUBLICITÉ


Foot Locker – The hottest month of the year (2016) :
En ce moment, les sneakers déchaînent les passions (surtout la guerre entre les pro et anti Stan Smith). Du coup, Foot Locker propose d’annoncer les tendances à venir des chaussures streetwear avec son « Hottest Month Of The Year ». Un mois de sorties produits avec 60 nouveautés à découvrir et 100 paires à offrir à ses pieds. Pour communiquer auprès des sneakers addicts, le tandem CLM BBDO / Proximity BBDO a conçu une campagne de mini-vidéos diffusées sur les plateformes sociales et les sites spécialisés. Pensés comme des gifs, les films empruntent les codes de la culture web et pop pour mettre en scène la passion de la basket.


∙ Jean Paul Gaultier – Be The Bottle (2016) :
L’agence Mazarine et Okio Studio proposent une expérience innovante pour Jean Paul Gaultier en explorant toutes les possibilités et opportunités liées à la réalité virtuelle. Une vidéo à 360°, nommée #BeTheBottle, est dispositif exclusif qui place le spectateur au centre de l’action et lui fait découvrir l’univers singulier de l’enseigne française de parfumerie. Il suffit de lancer la vidéo pour ce retrouver à la place d’un flacon de parfum. Il est alors possible d’assister à des petits scènes originales, où l’on retrouve le fameux marin et sa courtisane.


∙ Snickers – photo re-touchers get confused when they’re hungry (2016) :
Dans l’hebdomadaire sportif américain Sports Illustrated à la place des mannequins en maillot de bain, la quatrième de couverture du magazine figurait une annonce print de Snickers mettant en scène une femme en bikini. Si au premier abord la photo parait habituelle, un rapide coup d’oeil permet des déceler des anomalies. Une main inconnue qui apparait sur l’épaule de la jeune femme, une poignée de sac mal effacée encore visible ou un morceau de jambe disparu, la publicité conçue par BBDO New York reprend tous les plus grands fails Photoshop.

publicité-snickers-fails-photoshop



#3INFOSENPLUS


∙ Un guide pour boire le café comme les italiens :
L’heure est venue de respecter le café et de le boire (enfin) correctement. Du coup, les cafés à emporter d’un demi-litre, c’est non. Le frappuccino, c’est non. Le sucre, à la limite. The Guardian propose un guide pour boire dans les meilleurs conditions le traditionnel espresso et ses variantes consommées en Italie. Quel café boire le matin ou après le déjeuner ? Quels suppléments peut-on s’autoriser ? Suivez le guide.

∙ La ville de Strasbourg reproduite sur Minecraft :
Le jeu vidéo Minecraft qui consiste à collecter un maximum de matériaux dans un monde de taille infinie afin de construire des forteresse pour survivre contre les monstres qui attaquent la nuit. Au delà du but principal qui est de se protéger, le jeu propose une liberté et de créativité. Aussi de nombreuses communautés de joueurs se lancent donc dans des projets incroyables en matière de construction : reproduire le Taj Mahal, Paris, New York, des décors de films, etc. Les seules limites étant le temps et l’imagination. Depuis quelques temps, Un serveur du nom d’Achencraft s’est lancé dans un vaste projet : reproduire la ville de Strasbourg dans l’univers de Minecraft et c’est plutôt réussi.

∙ Ne zoomez pas trop sur Google Maps : 
Quand on abuse du zoom sur l’option Stree View de Google Maps, il est possible d’avoir de drôles de surprises. Un chien à deux têtes, un bras qui émerge du sol ou un homme sans tête… L’artiste new-yorkais, Kyle F. Williams a collecté les images les plus étranges, pour un résultat plutôt traumatisant.



Voilà, j’espère que cet article vous aura plu et à la semaine prochaine, pour de nouveaux contenus intéressants, étonnants et exaltants !

ET VOUS, QU’EST CE QUI VOUS A MARQUÉ CES DERNIERS TEMPS ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s