📖 VINGT-QUATRE HEURES DE LA VIE D’UNE FEMME de Stefan Zweig

Sur mon compte Instagram (@marine.books), je partage ma vie de lectrice, mes coups de cƓur littĂ©raires, les livres que je lis en un rien de temps, ceux que j’abandonne au bout de quelques pages, ceux que j’achĂšte sur un coup de tĂȘte, ceux que j’emprunte et puis ceux que je ne lirai jamais. Des lectures variĂ©es pour ĂȘtre transportĂ©e, pour pleurer, rire ou ĂȘtre déçue. Aujourd’hui, j’ai lu « Vint-Quatre heures de la vie d’une femme » de Stefan Zweig.



J’ai littĂ©ralement dĂ©vorĂ© cette nouvelle de Stefan Zweig qui est un vĂ©ritable bijou. Dans un casino, on vit le coup de foudre d’une femme pour un inconnu en dĂ©tresse qu’elle veut sauver. Longtemps aprĂšs, cette rencontre que la femme n’a jamais racontĂ© fait Ă©cho Ă  un Ă©vĂšnement que le narrateur et cette derniĂšre sont en train de vivre dans leur hĂŽtel sur la Riviera.
Dans l’ensemble, j’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© cette nouvelle pour son atmosphĂšre, son humanisme et ce qu’elle met en scĂšne : une rencontre fortuite, peut-ĂȘtre provoquĂ©e par le destin, peut-ĂȘtre par autre chose et qui change une vie entiĂšre. Mais mon passage prĂ©fĂ©rĂ© de cette nouvelle est sans aucun doute la premiĂšre scĂšne du jeu au casino, la premiĂšre rencontre entre la femme et l’inconnu. Est-il possible de faire de plus belles descriptions des mains ?

⭐ Note : 08/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s