#VuSurLeWeb n°13

Pour cette nouvelle semaine sur le web, je vous propose de découvrir des histoires poignantes, d’écouter un peu de musique et de vous débarrasser des cadeaux de votre ex . Et comme d’habitude de retrouver des news social media, culturelles, publicitaires et des petites infos en plus. Bonne lecture !




#ACTUALITÉS


∙Quand les vidéos virales virent au cauchemar pour leurs auteurs
Sur internet, la célébrité (même involontaire) se paie parfois très cher. Après l’affaire du mème « Damn Daniel », le Washington Post se penche sur les graves conséquences que peuvent avoir ces vidéos (parfois devenues virales contre leur gré) sur leurs auteurs. Si les professionnels du milieu savent gérer l’engouement autour d’un phénomène viral en ligne, les internautes – jeunes ou moins jeunes – se retrouvent souvent démunis une fois coincés dans l’engrenage. Slate.fr s’était également intéressé à ce sujet épineux, en novembre 2015, après l’apparition en ligne d’un mème détournant la photographie d’un homme en slip, équipé d’une pelle, dans une altercation avec des militants écologistes.


∙ « Je implore toi s’il vous plait dormir couloir »
Pendant dix-huit longs mois, Rozenn Le Berre a été chargée de s’entretenir avec des immigrés. Longs mois, parce qu’elle avait la lourde tâche de constituer les dossiers permettant d’établir si l’on peut accorder à de jeunes personnes le statut MIE, « Mineurs isolés étrangers ». Sur le site de Libération, l’éducatrice livre un récit poignant sur les histoires douloureuses qu’elle a du entendre au quotidien.

Passeport-longread-MIE


∙ Elles ont 14 ans et veulent « tuer pour Allah » :
Récit hallucinant autour d’un groupe d’adolescentes qui disent avoir voulu mourir pour l’islam. « Il y en a qui veulent faire tout comme la chanteuse Rihanna, et bien moi, je veux tout faire comme Merah.  » Voilà ce qu’explique Camille, 15 ans, originaire du Sud de la France, à un policier. Camille, Fatima, Juliette et Vanessa ont été mises en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Car elles ont découvert sur internet l’islam radical et se sont mis en tête de « se faire sauter », au nom de l’islam. Le Monde a pu avoir accès à leurs échanges par SMS et raconte comment elles ont été découvertes par la police.

dessin-ANNE-GAELLE-AMIOT-Islam-Internet
© Anne-Gaëlle Amiot



#SOCIALMEDIA


∙ Détourner les réactions de Facebook  : 
Je vous parlais la semaine dernière des boutons alternatifs permettant aux utilisateurs de Facebook d’avoir d’autres réactions que le simple « Like ». Et bien, il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir naître une extension qui permet de détourner ces 5 nouveaux boutons de Facebook. Appelée « Reaction Packs », l’extension disponible pour les navigateurs Chrome et Firefox, propose des collections d’emojis ou d’images. Si les collections les plus populaires sont celles qui utilisent la tête de Donald Trump et les Pokémons, vous pouvez aussi créer vos propres créations.

Reaction-Packs-Trump-Pokemon


∙ La publicité, reflet erroné de la réalité ? : 
Vendredi dernier, la Twittosphère a décidé que la vie était trop injuste parce que les publicités étaient vraiment trop éloignées de la réalité. Mais comme d’habitude, ils préfèrent en rire plutôt qu’en pleurer, et c’est pour ça qu’ils réagissent en lançant le hashtag : #YaQueDansLesPubs. Rapidement porté en TT, le hashtag a suscité un grand nombre de réactions sur Twitter dont voici une sélection.


∙ Facebook, le plus grand cimetière du monde : 
Parmi le milliard et demi d’utilisateurs de Facebook, des millions sont déjà morts, selon une agence en ligne de gestion de legs. Les comptes de ces utilisateurs décédés n’ont pour autant pas disparu, la plupart ont été laissé à l’abandon ou sanctuarisé par les proches du défunt. À la fin de ce siècle, Facebook ressemblera davantage à un cimetière qu’à un réseau social. Mais alors à partir de quelle année le nombre de morts dépassera celui des vivants sur le réseau social ? Fusion répond à cette question.

Facebook, le plus grand cimetière du monde



#CULTURE


∙Kendrick Lamar et un nouvel album surprise :
Kendrick Lamar a sorti un album surprise dans la nuit du 3 au 4 mars aux Etats-Unis intitulé untitled unmastered. Une suite au « meilleur album de l’année 2015 » selon plus de 14 médias anglophones, « To Pimp A Butterfly ». L’album surprise contient deux chansons que l’artiste avait interprétées sur les scènes des Late Shows de Jimmy Fallon et Stephen Colbert. Sans titres à l’époque, elles s’intitulent désormais « untitled 03 | 05.28.2013. » et « untitled 08 | 09.06.2014. ».


∙ Des pochettes d’albums recréées en style minimaliste :
Pouvez-vous deviner les albums classiques qui se cachent dans cette série d’affiches minimalistes du designer et directeur artistique australien basé à Londres Nicholas Barclay ? Avec ces affiches, il a joué un peu avec des œuvres musicales originales, en les décomposant et utilisant seulement une ou deux formes.

nickbarclaydesigns-Beatles nickbarclaydesigns-DavidBowie nickbarclaydesigns-PinkFloyd


∙ Cette machine fait de la musique avec 2 000 billes :
Il aura fallu quatorze mois pour terminer cet instrument de musique étonnant. Voici la Wintergatan Marble Machine, une boîte à musique à taille humaine inventée et réalisée par le musicien suédois Martin Molin. Cette machine sophistiquée rassemble de nombreux instruments (xylophone, vibraphone, percussions, basse) et pas moins de 2 000 billes.



#PUBLICITÉ


∙ Always – #LikeAGirl (2016) :
Les marques aiment beaucoup les emojis et plusieurs d’entre elles les utilisent dans leurs publicités pour atteindre un public plus jeune et plus insaisissable. Une nouvelle campagne d’Always s’est elle aussi intéressée à la culture des emojis, cependant, elle a mise en avant la part de sexisme qui, selon elle, pourrait limiter les filles. La publicité, créé par Leo Burnett Chicago, est une suite au succès phénoménal #LikeAGirl de 2014, qui a déclenché une tendance dans les campagnes publicitaires mettant l’accent sur l’autonomisation des femmes. Comme cette campagne, ce nouveau spot montre un groupe de filles interviewées – cette fois, à propos de emojis et comment elles les utilisent. Puis, la conversation se tourne vers les «professions» et les sports en vedette dans les emojis qui sont tous représentés par des caractères masculins (sauf si vous comptez une épouse comme une profession). Naturellement, les filles dans l’annonce sont beaucoup moins enjouées qu’au début de la conversation et réclament de nouveaux emojis à leurs images.


∙ McDonald’s – McCafé Taiwan (2016) :
Pour McCafé, Leo Burnett propose une publicité avec peu de dialogues, mais pas beaucoup d’émotions. Sur son gobelet en carton, un jeune garçon a écrit «j’aime les garçons». Son père s’éloigne et semble être en colère. Pourtant, il revient avec son gobelet et inscrit sur celui de son fils : «j’accepte que tu aimes les garçons». Taïwan fait partie des pays d’Asie les plus avancés sur la question de la reconnaissance des couples de même sexe. Une loi ouvrant l’union civile n’existe pas encore à proprement parler, mais plusieurs provinces taiwanaises permettent aux couples de contracter un partenariat depuis 2015. Des associations conservatrices ont d’ors et déjà appelé au boycott des McCafé. La nouvelle publicité pour McCafé a un petit air de déjà-vu, puisqu’en France en 2010, McDonald’s avait déjà lancé un spot publicitaire mettant en scène un jeune gay discutant avec son père.


∙ Tillamook – Goodbye Big Food, Hello Real Food (2016) :
La campagne « Goodbye Big Food, Hello Real Food » par la marque Tillamook (grande inconnue en France, c’est une coopérative de produits laitiers), qui regroupe une vidéo de 60 secondes, ainsi que plusieurs vidéos sociales plus courtes, est une déclaration de guerre contre « malbouffe ». La vidéo commence avec des aliments colorés, sucrés et malsain et une voix qui concède que la «malbouffe» était amusante pendant un certain temps, mais que maintenant, c’est terminé. Tout explose à l’écran, les lapins en chocolats fondent et le fromage est brûlé. Le spot, créé par l’agence 72andSunny, propose ensuite de défendre des valeurs plus saine.



#3INFOSENPLUS


∙ Et si les cadeaux de votre ex servaient à d’autres ? :
Vous ne savez plus quoi faire des bricoles que votre ex vous a offert ? Facile, du recyclage et un site existe pour ça. Never Liked it Anyway, un site e-commerce unique en son genre propose de brader les cadeaux de son ex. Mais parfois, ce n’est pas si facile de se débarrasser de ces cadeaux, c’est pourquoi Racked s’est intéressé à la vie étrange et prolongée des objets post-rupture.

∙Êtes-vous altruiste ? :
Et si nos statuts Facebook reflétaient notre taux d’altruisme ? Et bien c’est ce que l’on peut découvrier, à l’occasion de la diffusion du documentaire « Vers un monde altruiste ? » à la fin du mois de février, Arte offrant le moyen d’estimer son taux d’altruisme en analysant ses statuts Facebook ou ses tweets.

∙ Jenny Troll, la CM que tout le monde déteste : 
Etre community manager est un métier qui n’existait pas il y a encore dix ans. Aujourd’hui, il y en a partout, des banques aux médias. Chargés de valoriser une entreprise sur les réseaux sociaux, ils font à la fois de la communication et du service client. Et le langage est calqué sur les actions que l’on peut faire sur les sites sur lesquels ils travaillent (tweeter, liker, partager…) Facile donc d’en faire une caricature. Mais celle-ci, présentée dans le programme court de Canal+ « Filles d’aujourd’hui », est plutôt réussie (même la caricature est un peu poussée).



Voilà, j’espère que cet article vous aura plu et à la semaine prochaine, pour de nouveaux contenus intéressants, étonnants et exaltants !

ET VOUS, QU’EST CE QUI VOUS A MARQUÉ CES DERNIERS TEMPS ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s